News

Neige, fortes pluies… Une double tempête frappe les deux côtes des Etats-Unis

Des fortes pluies et de la neige perturbent ce mardi 14 mars le nord-est des Etats-Unis, provoquant coupures de courant et des centaines de vols annulés, au moment où la côte ouest se débat, elle aussi, entre deux tempêtes et un hiver inhabituellement pluvieux.

« Double tempête ! Une sur chaque côte », a averti le service météorologique américain (NWS) en évoquant des « menaces d’inondations considérables en Californie », et « le danger, voire l’impossibilité de voyager dans le nord-est à cause de la neige et des inondations côtières ». Dans le nord-est, « les impacts les plus importants sont attendus jusqu’à la nuit de mardi à mercredi » avec « chutes de neige abondantes » et « vents forts », a prévenu le NWS.

La suite après la publicité

« Si vous n’avez pas besoin de conduire, rendez-nous service et ne sortez pas sur les routes. Il y a des fils électriques partout, des arbres partout et ça ne va pas s’arranger », a alerté la police locale dans le comté de Berkshire, dans l’Etat du Massachusetts, où il est tombé jusqu’à 71 cm de neige.

Quel lien existe-t-il entre les épisodes de froid extrême et le réchauffement climatique ?

Ce double phénomène sur les deux côtes, plutôt rare aux Etats-Unis, survient après plusieurs événements météorologiques extrêmes, comme une série de tempêtes en janvier en Californie, qui ont entraîné la mort de 20 personnes, et de très fortes chutes de neige fin décembre à Buffalo et dans sa région, dans le nord de l’Etat de New York, qui ont causé la mort d’au moins 39 personnes.

S’il est difficile d’établir un lien direct avec le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Ecoles fermées, élections annulées

Les intempéries et des vents violents provoquent des coupures d’électricité dans le nord-est mardi, touchant plus de 240 000 foyers, selon le site spécialisé poweroutage.us.

La suite après la publicité

Au moins plusieurs centaines de vols ont été retardés ou supprimés, des perturbations qui concernaient notamment l’aéroport new-yorkais de La Guardia, ou celui de Boston, selon le site FlightAware. A Syracuse, proche de la frontière avec le Canada, des passagers ont dû être évacués d’un avion qui était sorti de sa piste de décollage. L’aéroport a précisé qu’il n’y avait pas eu de blessés.

Des écoles ont été fermées dans les Etats du Massachusetts et du New Hampshire, où des dizaines d’élections locales, prévues mardi, ont aussi été reportées.

Climat : les cercles vicieux du réchauffement planétaire

En Californie, les pluies torrentielles pourraient causer « des inondations considérables en dessous de 1 500 mètres d’altitude sur une grande partie de la côte californienne et de la vallée centrale, ainsi que sur les contreforts sud de la (chaîne de montagnes) Sierra Nevada », a averti le NWS.

Les prévisionnistes météo ont alerté sur un risque élevé d’avalanches. « Les fortes chutes de neige, la pluie sur la neige et les vents forts vont surcharger le manteau neigeux », ajoute la NWS.

La suite après la publicité

L’Etat côtier a déjà été confronté à de telles perturbations ces dernières semaines.

Ce week-end, des habitations ont été inondées et des véhicules submergés après la crue de la rivière Pajaro, qui a créé une brèche dans une digue dans la nuit de vendredi à samedi et provoqué l’évacuation de milliers de personnes au sud de San Francisco.

Des ordres d’évacuation ont également été lancés dans le comté de Santa Barbara, dans le sud de l’État, y compris dans certaines parties de l’enclave côtière huppée de Montecito, où vivent le prince Harry et son épouse Meghan.

Etat le plus peuplé du pays avec 39 millions d’habitants, la Californie subit un hiver particulièrement pluvieux.

La tempête actuelle est nourrie, comme la plupart des autres survenues cette saison, par une « rivière atmosphérique », un gigantesque couloir de pluie qui transporte la vapeur d’eau emmagasinée dans les tropiques, souvent autour d’Hawaï.



Source link