Politics

Saône-et-Loire. Victime de harcelement, Maël va pouvoir retourner à l’école après le départ de son harceleur

Saône-et-Loire. Victime de harcelement, Maël va pouvoir retourner à l'école après le départ de son harceleur

Depuis le mois de décembre 2022, Maël, un enfant de 10 ans d’une classe de CM2 à l’école de Bizots, en Saône-et-Loire, était déscolarisé. Le jeune élève était en effet harcelé quasi-quotidiennement depuis le CE1 par un même camarade de classe, et ne souhaitait plus retourner à l’école par peur de le croiser.

L’académie de Dijon avait d’abord proposé à Maël et ses parents la création d’une deuxième classe, et la certitude de ne pas croiser ce « camarade » aux récréations ni à la cantine, rapportent Le Journal de Saône-et-Loire et Le Bien Public. Une proposition qui ne leur convenait pas.

Finalement, Maël et sa famille ont obtenu gain de cause puisque la famille de l’élève harceleur a accepté de changer son enfant d’école « en attendant les résultats de l’enquête », selon le rectorat.

A noter que les parents de Maël ont en effet déposé plainte pour harcèlement et qu’une enquête a été ouverte par le parquet de Chalon-sur-Saône. Un autre camarade, qui aurait participé au harcèlement, a lui aussi été scolarisé dans un autre établissement.

Le petit Maël va donc pouvoir rejoindre sereinement les bancs de son école et retrouver ses amis.

Source link