Lifestyle

une étude montre leur danger pour la santé et les risques de maladies cardiovasculaires

Une étude récente démontre les liens entre les additifs alimentaires et les problèmes de santé cardiovasculaires. Dans quoi les trouve-t-on ?

On le sait, les aliments transformés sont nocifs pour la santé. Une liste des pires gâteaux pour le goûter des enfants a été publiée, et la pire mayonnaise a été révélée. Les meilleures chips à déguster à l’apéro ont au contraire été dévoilées pour aider à faire les bons choix en supermarché. Mais dans quelle mesure les produits industriels peuvent affecter nos corps ?

Une nouvelle étude montre les liens entre les additifs alimentaires et les maladies cardiovasculaires. Dans son hors-série consacré aux aliments toxiques, 60 Millions de consommateurs a relayé les résultats d’une recherche publiée dans le British Medical Journal ce mercredi 6 septembre. Elle a été menée par des scientifiques français de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et en dit plus sur les fameux E462, E460 et autres additifs trouvés sur les paquets de vos achats.

La suite après cette publicité

Les dangers des additifs alimentaires pour notre santé

Connus sous le nom de “stabilisants”, les apports alimentaires d’additifs émulsifiants sont utilisés par les industriels pour rendre l’aspect des produits plus attractif, notamment améliorer leur texture, mais aussi pour prolonger leur durée de conservation. Vous les trouvez donc aussi bien dans vos glaces que dans votre chantilly ou dans vos gâteaux. Ces “celluloses totales” ont des codes qui vont du E460 au E468. Selon l’étude, effectuée sur 100 000 Français adultes pendant 7 ans, ceux qui consomment régulièrement ces additifs alimentaires sont davantage sujets à des problèmes de santé cardiovasculaires. Les risques sont accrus avec le E466 (la carboxyméthylcellulose) et le E460 (la microcristalline).

Les additifs E472b, E471, E472, E472c et E339 soulèvent également les inquiétudes des chercheurs : “Parmi ces émulsifiants, l’ester lactique des monoglycérides et diglycérides d’acides gras (E472b) était associé à des risques plus élevés de maladies cardiovasculaires et de maladies cérébrovasculaires“. Ce dernier est étudié de près car il est dans de nombreux produits consommés par les enfants d’après l’UFC-Que Choisir, qui a réalisé un comparatif de ces additifs.

Charlotte Loisy

Rédactrice pour Aufeminin, Charlotte est une passionnée de cinéma, français et international, et une liseuse de bonnes aventures. Curieuse de tout, elle parle autant de personnalités que de culture ou …

Source link